Premiers sondages du Club des cinq millions

Publié le par club-des-cinq-millions

LOGO DRAPEAU PLUS

 

Nous réalisons actuellement le cahier des charges d'un site permettant le vote des membres.

 

Nous mettons en ligne dans les articles qui vont suivre ici des sondages sur différents aspects que nous avons imaginé. Ceci a pour but, d'une part de vérifier qu'il y a un nombre significatif de citoyens intéressés par ce nouveau mode d'expression de la démocratie, et d'autre part de mettre au vote certains choix que nous envisageons de retenir pour la mise en œuvre du site de vote.

 

Le dispositif FLiSTi que nous utilisons actuellement est entièrement anonyme. Il est basé sur l'adresse IP du votant (ce qui n'est pas très fiable, puisque plusieurs votes sont possibles). Même le rédacteur de la question ne peut pas obtenir d'informations sur les votants. Nous pouvons tous obtenir le résultat du vote, lorsque nous avons déjà voté, en cliquant de nouveau sur le lien.

 

Petit rappel, un individu, une voix, même s'il n'est pas inscrit sur les listes électorales.

 

Vos commentaires sont les bienvenus.

 

----------------------------------------------------------

 

Premier sondage : Pensez-vous que les membres doivent voter de façon anonyme ?

 

Votez ici : http://flisti.com/20079

 

----------------------------------------------------------

 

Deuxième sondage : Pensez-vous qu'il soit intéressant que les membres qui le désire puissent voter au grand jour en donnant leur véritable identité et leur adresse ?

 

Votez ici : http://flisti.com/20080

 

----------------------------------------------------------

 

Troisième sondage : Pensez-vous que l'indication sur le profil du fait de détenir une carte d'électeur est un élément intéressant ?

 

Votez ici : http://flisti.com/20081

 

----------------------------------------------------------

 

Le sondage suivant concerne la cooptation. La charte du mouvement en cours de rédaction prévoit de ne permettre qu'aux citoyens convaincus qu'il faut lutter contre la politique économique libérale dans sa forme actuelle de se joindre à ce mouvement. La raison essentielle est que nous puissions débattre tranquillement de ce que nous attendons de nos gouvernants dans le futur, sans être perturbés dans nos débats.

 

Quatrième sondage : Pensez-vous que la cooptation est nécessaire pour les membres qui voudront participer aux votes ?

 

Votez ici : http://flisti.com/20082

 

--------------------------------------------------------

 

Le sondage suivant concerne la certification. La charte du mouvement en cours de rédaction prévoit de mettre en œuvre un processus de certification des membres par les membres cooptés. Les membres certifiés pourront publier des articles soumis au vote de l'ensemble des membres.

 

Cinquième sondage : Pensez-vous que la certification est nécessaire pour les membres qui voudront soumettre des questions aux vote ?

 

Votez ici : http://flisti.com/20083

 

------------------------------------------------------

 

Merci de votre contribution

 


Publié dans Politique

Commenter cet article

SANDLER 23/09/2011 13:11


Non seulement je ne l'ai pas oublié Cher Monsieur, mais c'est la base de notre raisonnement.
Seulement vous oubliez une chose, c'est que l'on ne peut pas convaincre sans débattre.
J'ai aussi l'intime conviction que nos concitoyens veulent du concret...


SANDLER 23/09/2011 09:17


Votre idée est excellente.
J'attire votre attention sur le piège dans lequel il ne faut pas tomber :
Faire de cet outil un site populiste

Il serait très utile d'en faire un site de sondage sur des propositions citoyennes empreintent de bon sens, sans idéologie, sans dogmatisme dont le pays a besoin
D'informer l'emsemble des parlementaires des résultats
Personne ne détient la science infuse


club-des-cinq-millions 23/09/2011 12:00



Vous avez raison, personne ne détient la science infuse.


C'est pour cette raison que nous proposons aux citoyens qui s'opposent à la politique libérale dans sa forme actuelle de se réunir en petits comités intergénérationnels pour débattre de ce qu'ils
veulent pour leur quartier, leur village, leur département, leur région, l'Europe.


Nos gouvernants, qui n'ont pas la science infuse, ont depuis trente ans, laissé les énarques, les technocrates, administrer ce pays et manipuler les citoyens.


Nous sommes passés à une société du savoir. La révolution numérique est en marche.


Oui, le pouvoir doit revenir au peuple.


Il me semble que vous aussi avez oublié le préambule de la constitution : Gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.


Vous devriez rappeler celà aux élus que vous rencontrez.