Faut-il que Pierre Mariani, directeur général de Dexia soit licencié pour faute lourde et privé de ses indemnités ?

Publié le par club-des-cinq-millions

LOGO DRAPEAU PLUS

 

Votez ici : http://flisti.com/20867

 

J'étais hier 8 octobre à Mouans-Sartoux, petit village gaulois de l'arrière pays Grassois où se tenait le festival du livre 2011. Thème particulièrement évocateur de ce festival : « Où allons-nous si vite ? »

Présence remarquée la veille 7 octobre de Stéphane Hessel, inventeur du mouvement des indignés, salué par la présence de quelques journalistes, dont celui de Nice-Matin. « Stéphane Hessel est venu parler de son temps. Mais aussi, et surtout, du monde actuel. De ses inspirations et de ses aspirations. Car plus qu’un acteur et témoin du passé, il est un homme pleinement dans son époque.
Indigné « par l’absence de solution » dans le conflit israélo-palestinien. Indigné « par la façon dont Nicolas Sarkozy exerce son autorité en France ». Indigné toujours « par le non-respect de certaines valeurs et droits fondamentaux », du traitement réservé aux sans-papiers à la question des retraites. Pour ne citer que cela.
« Soyez des citoyens responsables »
À près de 94 ans, l’auteur de l’essai à succès « Indignez-vous »(*1), sorti il y a un an, s’est adressé en messager à ce parterre attentif et participatif de collégiens et lycéens. Pour les appeler à réfléchir. Leur faire prendre conscience de la place qu’ils occupent dans le monde. « Les États sont des monstres froids qui doivent être agités de l’intérieur par des citoyens responsables, a-t-il lancé aux jeunes. Alors indignez-vous et une fois que vous vous serez indignés, “Engagez-vous”(*2).» Des engagements et des actions qu’il prône dans la non-violence. Prenant Gandhi, Nelson Mandela ou Mikhaïl Gorbatchev pour exemples. 
« Rien n’est plus agréable pour un vieux bonhomme comme moi que de sentir qu’il a encore quelque chose à dire », a conclu Stéphane Hessel devant une salle comble.
 » (*3)

 

Ce samedi 8 octobre, le programme était chargé, mais j'ai pu voir le film de Xavier Ladjointe intitulé Ma vie avec Attac 06, petit film qui en dit long sur la difficulté de mobilisation des citoyens dans cette région peuplée d'une majorité de retraités qui veulent sereinement goûter aux plaisirs qu'offrent la région, sans être importunés par toute sortes de manifestations misérabilistes qui polluent leur tranquillité, mais qui donne aussi un éclairage sur un grand nombre de manipulations de notre société moderne. (*4)

 

Ensuite, j'enchaîne avec une conférence de Gus Massiah, « Une stratégie altermondialiste », où, pendant une heure, l'auteur de ce livre, économiste, ancien président du CRID et ancien vice-président d'Attac, membre du conseil international du Forum social mondial, nous a expliqué : « la crise économique mondiale ouverte en 2007 n'est pas seulement celle du néolibéralisme, mais aussi celle des fondements mêmes de la mondialisation capitaliste. Il montre comment la résistance « antisystémique » des altermondialistes débouche aujourd'hui sur une alternative concrète au néolibéralisme, celle de l'égalité d'accès pour tous aux droits fondamentaux. Il interroge les deux questions stratégiques majeures posées au mouvement : le rapport au pouvoir et au politique ; les bases sociales et les alliances de la transformation sociale, écologique, politique et culturelle. Et il insiste sur les opportunités ouvertes par la crise pour articuler pratiques alternatives et politiques publiques, afin de permettre l'émergence de grandes régions solidaires et, demain, d'un nouveau système international. »

 

En fin de journée, une très belle conférence/débat sur le thème « Économie ? Demandez la note, payez l'addition » avec René Passet, Henri Sterdyniak pour les économistes atterrés, ainsi que Gus Massiah et Vincent Glenn.

Pendant cette conférence, les économistes atterrés ont ré-expliqué les mécanismes qui ont prévalus à la création de la bulle financière qui explose actuellement :

« La crise économique et financière qui a ébranlé le monde en 2008 ne semble pas avoir affaibli la domination des schémas de pensée qui orientent les politiques économiques depuis trente ans. Le pouvoir de la finance n’est aucunement remis en cause. En Europe, au contraire, les États, sous la pression de la Commission européenne, du FMI et des agences de notation, appliquent avec une vigueur renouvelée des programmes de réformes et d’ajustement structurels qui ont dans le passé démontré leur capacité à accroître l’instabilité et les inégalités, et risquent d’aggraver la crise européenne. » (*5)

 

Henri Sterdyniak a très bien décrit le mécanisme actuel : les banques ont favorisé un marché spéculatif qui a multiplié par dix ce qui ne valait qu'un, et aujourd'hui, les gouvernants européens veulent faire payer au peuple le dernier emprunt pour payer les précédents.

 

De mon temps, lorsque j'étais étudiant en droit et en économie, dans les années 1967 et 1968, on nous a appris que la cavalerie était interdite par le loi. (*6)

 

Aujourd'hui même, 9 octobre 2011, nos gouvernants au pouvoir nous annoncent par voie de presse le démantèlement de DEXIA.

 

D'après vous, qui va payer ?

 

Ce n'est même pas la peine de demander l'addition, le montant sera réparti dans vos impôts, directs et indirects.

 

L'histoire ne nous dit pas encore si Pierre Mariani Directeur Général de DEXIA sera licencié pour faute lourde.

 

Votez ici : http://flisti.com/20867

 

Il faut savoir que ce dernier, « proche de Nicolas Sarkozy, (*7) a fait voter par le conseil d'administration de DEXIA le 13 novembre 2008 de porter à un million d'euros le salaire annuel du directeur général. »

 

Le mot de la fin restera à Gus Massiah dans la conclusion de la conférence/débat du 8 octobre 2011 en fin de journée : « Un système mafieux ne se préoccupe pas des victimes ».

 

 

*1. Indignez-vous, 3€, 32 pages, Indigène éditions.

* 2.Engagez-vous, 7€, 70 pages, éditions de l’Aube.

 

*3 Source : http://www.nicematin.com/article/derniere-minute/stephane-hessel-superstar-a-mouans-sartoux

*4 La bande annonce « Ma vie avec ATTAC 06 » est visible sur : http://xladjointe.free.fr/mavie.html

 

*5 source : http://www.assoeconomiepolitique.org/?article140

 

*6 http://fr.wikipedia.org/wiki/Cavalerie_(droit)

 

*7 http://fr.wikipedia.org/wiki/Dexia#Salaire_de_Pierre_Mariani

 

voir aussi : http://www.lefigaro.fr/societes/2011/08/04/04015-20110804ARTFIG00494-dexia-paie-tres-cher-le-grand-menage-de-ses-comptes.php

 

Publié dans Politique

Commenter cet article